Castel Sant’Angelo est l’un des plus vieux monuments de Rome. Sa construction remonte à l’époque romaine, commencée vers l’an 123 sous le désir de l’empereur Hadrien (Publis Aelius Hadrianus) d’ériger un tombeau monumental dans le but de contenir ses cendres et ceux de ses successeurs. Achevé en 139 par le successeur d’Hadrien, Antonin le Pieux, un an après la mort d’Hadrien, les cendres de ce dernier y sont déposées. Caracalla est le dernier empereur à y être ensevelli. Le bâtiment est situé sur la rive gauche du Tibre et construit sur un terrain solide précédemment utilisé comme cimetière. Il est relié au reste de la ville par le pont Aelius (l’un des noms de l’empereur), aujourd’hui Ponte Sant’Angelo.

Lors de la grande peste de 590, le pape Grégoire Ier, au cours d’une procession pénitencielle pour prier pour la fin de la peste, aurait eu une vision de l’archange Michel au sommet du château remettant son épée au fourreau, ce qui signifiait la fin de l’épidémie. Une statue d’ange a été érigée pour commémorer l’événement, et de là provient l’actuel nom du château, Castel Sant’Angelo – Château Saint’Ange. Depuis 1925, l’endroit est un musée national qui abrite une collection de peintures et d’armures.

Cliquer pour agrandir.Maryus Bio Photography - Castel Sant'Angelo

Détails techniques
Canon 6D | EF 24-105mm f/4
24mm | 1/1250s | f/11 | ISO 800